• Morgane

Comment réduire le stress visuel dans votre maison?



Lorsque j'ai commencé à réfléchir à mon mode de vie rêvé (je vous en parlais ici), il y a plusieurs choses qui ont fait tilt dans ma liste. Tout d'abord je suis une "victime" de ma maison.

Parfois il m'arrive de me dire que je n'arrête pas de la journée, pourtant je n'ai pas l'impression de faire des choses exceptionnelles, je m'occupe de Malo à plein temps, de ma petite boutique et... c'est tout. L'autre point que je souhaite améliorer concerne mon intérieur, sa décoration et son encombrement, puisque malgré plusieurs déménagements, plusieurs désencombrements, j'ai encore cette impression que tout ce qui m'entoure, me stresse.

En fait même quand la maison semble rangée, j'ai toujours l'impression qu'il y a du désordre. J'ai vite compris que mon stress était causé par les objets du quotidien, des objets décoratifs et autres que je pensais aimer. J'ai donc pris un carnet et un crayon et j'ai commencé à dresser la liste de tout ce qui m'agace dans notre appartement

.

Le packaging des aliments, celui de mes produits ménagers ou cosmétiques. La couleur de mes meubles, les motifs de mes coussins, les tiroirs de la salle de bain et j'en passe... je devais changer tout cela.

J'ai donc continué mon tri et comme pour mon dressing, j'ai gardé toutes les choses que j'aimais réellement et je me suis rendue à l'évidence, la décoration que j'aimais il y a quelques mois ou années, ne correspond plus à celle vers laquelle j'aspire aujourd'hui.

  • On se débarrasse des meubles en trop.

J'adore la décoration et ce que j'aime encore plus, c'est la customisation et le bricolage (mon idée du bricolage se limitant à accrocher des cadres aux murs, appliquer un vinyl sur une table...). Pourtant je me rends compte que mes lubies ne sont pas compatibles avec mon environnement actuel, bien trop petit pour stocker mes "projets DIY".

En désencombrant certains meubles ne m'étaient plus utiles et nous avons préféré nous en séparer et les vendre. Le fait aussi que je n'ai plus la maison de mes parents comme "lieu de stockage" m'a aussi permis de faire un désencombrement réellement efficace. On privilégie les meubles aux lignes simples, de couleurs neutres et fonctionnels. On évite le bois massif si nos plafonds ne sont pas très hauts, ils ont tendance à alourdir la pièce et à prendre la poussière.


  • On enlève les étiquettes de nos produits et on achète plus responsable.

On privilégie l'achat d'aliments en vrac (pâtes, céréales, cafés...), idem pour les fruits et légumes mais aussi la viande, les fromages... On préfère faire travailler un petit producteur ou commerçant de chez nous plutôt que les gros industriels. On achète une carafe spéciale pour filtrer l'eau plutôt que des bouteilles d'eau. On préfère les contenants en verre plutôt que ceux en plastique. On retire les étiquettes des produits si cela est possible. De mon côté, j'ai aussi décidé de finir tous mes produits achetés afin d'en acheter d'autres plus responsables et moins "marketés".


Par exemple n'étant pas une "beauty addict", il est assez simple pour moi de changer ma routine beauté et de passer à des soins et produits plus responsables comme le savon solide.

  • On créé une harmonie.

J'ai toujours adoré la vaisselle ancienne, les verres esprits baroques, les jolies tasses à motifs mais j'ai décidé de troquer ce genre de service pour des assiettes unies, de formes et de tailles différentes. J'ai également privilégié des tasses plus sobres. Comme ça, dans mon étagère tout est à peu près uniformisé tout en me plaisant. Dans la salle de bain, on peut aussi adapter cette astuce en préférant des draps de bain de la même couleur. On range aussi les produits, qu'on évite de collectionner! ( Les couleurs neutres (beige, gris...) ne sont pas forcément tristes ou monotones, au contraire! De plus, elles permettent d'être facilement rehaussées par des touches de couleurs un peu plus vives ou même par des motifs (mais pas trop!). Les murs blancs quant à eux permettent d'agrandir l'espace et d'apporter de la lumière. Ce qui rend l'espace tout de suite plus apaisant.

  • Chaque chose à sa place. (Et on range dans les placards ce qui n'a pas besoin d'être vu)

Dans son livre La Magie du rangement, Marie Kondo voue un culte pour les boites à chaussures. Selon elle, nous n'avons pas besoin de dépenser tout notre argent dans des astuces et autres boites de magasins de bazar, les boites à chaussures sont pratiques, solides et de différentes tailles. Par contre je le reconnais, je ne suis pas adepte de cette méthode (on dira que "ça dépanne"), puisque je préfère les jolies boites transparentes ou même toutes simples couleur kraft.

  • On oublie les bibelots pour privilégier des objets qui donnent une vraie personnalité.

Retenons que posséder moins, c'est alléger son esprit et son intérieur mais SURTOUT cela allège les taches ménagères. Des bibelots en moins, c'est du temps en plus pour vous! On préfère l'accumulation de plantes qui donnent un côté plus vivant et agréable à une pièce (du moins c'est précisément ce que je ferais si je n'étais pas complètement nulle pour m'occuper des plantes).

Pour finir, voici quelques unes de mes dernières inspirations Pinterest. Ces intérieurs qui représentent bien pour moi l'idée "mon" minimalisme idéal. Loin de moi l'idée d'un intérieur "design" et froid, mais plutôt un intérieur cosy et simple, avec une touche de fantaisie.




120 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout